Les préparations physiques à connaitre avant un trekking à Madagascar

Le trekking est une activité de plein air destinée aux personnes qui aiment les aventures. Elle permet une véritable immersion dans la nature. Elle consiste à faire des longues marches qui peuvent durer plusieurs jours. Avant de faire un trekking à Madagascar, il est alors nécessaire non seulement de faire une sérieuse préparation logistique et mentale, mais aussi une préparation physique convenable. Cela permet de profiter d’une expérience enrichissante et inoubliable. Dans cet article, nous allons découvrir des informations sur les éléments à connaitre à propos de la préparation physique avant cette activité.

Évaluer son état physique

Bien avant de se préparer physiquement pour le trekking, il est important de faire une évaluation de son état physique actuel. Il s’agit de voir de près si son corps est en bonne santé et dispose de toutes les conditions nécessaires pour le type de trekking à Madagascar que l’on souhaite expérimenter.

Chaque parcours de trekking présente ses propres caractéristiques et donc des défis spécifiques à relever. Les terrains sont variés ainsi que les altitudes, les climats et les durées. Il faut de ce fait bien les connaitre au préalable pour savoir si les capacités physiques sont compatibles et/ou s’il faut encore des préparations particulières. Chaque personne qui envisage faire l’activité doit faire une évaluation honnête de sa force musculaire et articulaire, son endurance cardiovasculaire et sa capacité à supporter des conditions variées. Ces dernières peuvent être connues en prenant des informations sur les sites et les lieux à parcourir.

Développer son endurance cardiovasculaire

Il s’agit de l’un des éléments les plus importants permettant d’assurer la réussite d’un trekking à Madagascar. L’endurance cardiovasculaire garantit l’aptitude du trekkeur à maintenir un rythme de marche soutenu sur une période prolongée. Il est possible de l’améliorer en faisant régulièrement des marches à pied, de la natation, du cyclisme, de la marche rapide, de la course à pied, etc. Ces activités doivent être intégrées dans le programme d’entrainement du sportif. L’idéal est de commencer le plus tôt possible et ainsi, d’avoir le temps nécessaire pour adapter l’organisme et d’optimiser son endurance. C’est également le moyen le plus efficace pour avoir l’occasion d’accroitre de manière progressive la durée et l’intensité des efforts physiques pour simuler les conditions du trekking.

Renforcer les muscles

Pour faire le trekking à Madagascar, il faut savoir que tous les muscles du corps sont sollicités. Il y a cependant certains d’entre eux qui sont mis à l’épreuve plus intensément que les autres. C’est le cas de ceux des abdominaux, des épaules, du dos, des bras et des jambes. Les groupes musculaires de ces parties du corps doivent alors être bien travaillés. C’est important pour éviter les blessures et garantir la stabilité lors des traversées des sentiers difficiles (les pentes, les terrains accidentés, etc.). Les trekkeurs doivent privilégier des exercices comme les planches, les gainages, les pompes, les squats et les fentes. Il ne faut pas négliger les étirements, car ils améliorent la flexibilité et préviennent les tensions musculaires.

Revoir la nutrition et l’hydratation

Pour maintenir la forme pendant le trekking à Madagascar, il est nécessaire de faire le plein d’énergie bien au préalable. Pour ce faire, il est indispensable de bien se nourrir et boire. Grâce à une bonne hydratation et une nutrition convenable, il est possible d’avoir de l’énergie et de la vitalité durant le trek à Mada. Contrairement aux idées reçues, cela ne consiste pas à manger tout et n’importe quoi. Il est plus recommandé de prendre des aliments riches en graisses saines, en protéines maigres, en glucides complexes et en fer. En principe, les fruits et les légumes sont les plus conseillés ainsi que les produits laitiers, les viandes blanches, les poissons et les fruits de mer. En outre, la quantité d’eau quotidienne indispensable en fonction des efforts physiques faits est à ne pas omettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *