L’amortissement dégressif un moyen de réduire son imposition

La méthode de l’amortissement dégressif est un système d’amortissement accéléré qui consiste à enregistrer des dépenses d’amortissement plus importantes au cours des premières années de la vie utile d’un actif et à enregistrer des dépenses d’amortissement plus faibles au cours des dernières années de l’actif. L’article suivant vous montrera les principes de ce type d’amortissement ainsi que les autres méthodes appliquées par les professionnels dans le domaine.

L’amortissement dégressif

  • Principe

Connaitre le principe de l’amortissement est primordial pour gérer son entreprise. La méthode de l’amortissement dégressif est prévue par la loi. Elle est idéale pour les actifs qui perdent rapidement leur valeur ou deviennent inévitablement obsolètes. C’est le cas du matériel informatique, des téléphones portables et d’autres articles de haute technologie, qui sont généralement utiles à leur première sortie, mais qui le deviennent moins à mesure que de nouveaux modèles sont mis sur le marché. Une méthode d’amortissement accélérée tient finalement compte de l’élimination progressive de ces actifs.

La technique de l’amortissement dégressif fonctionne de manière opposée à celle de  l’amortissement linéaire. Cette dernière convient mieux aux actifs dont la valeur comptable diminue à un rythme régulier tout au long de leur vie utile. Cette méthode consiste simplement à soustraire la valeur de récupération du coût de l’actif. Ce dernier est ensuite divisé par la durée de vie utile de l’actif. Ainsi, si une entreprise dépense 15 000 € pour un camion ayant une valeur de récupération de 5 000 € et une durée de vie utile de cinq ans, la charge d’amortissement annuelle linéaire est égale à 2 000 € (15 000 € moins 5 000€ divisés par cinq).

L’imposition est donc réduit les premières années. En effet, les amortissements sont normalement moindres. Ce qui veut dire que normalement la charge comptabilisée est moindre est le résultat alors accru. Et un résultat accru signifie une imposition plus conséquente.

  • Méthode de l’amortissement dégressif double

Par rapport à d’autres méthodes d’amortissement, l’amortissement dégressif double se traduit par un montant plus important à dépenser au cours des premières années, par opposition aux dernières années de la vie utile d’un actif. Cette méthode reflète le fait que les actifs sont généralement plus productifs au cours des premières années par rapport aux dernières années., et aussi le fait que, dans la pratique, tout actif (pensez à l’achat d’une voiture) perd davantage de sa valeur au cours des premières années de son utilisation. Avec la méthode du double amortissement dégressif, le facteur d’amortissement est deux fois supérieur à celui de la méthode des charges linéaires.

Les autres méthodes d’amortissement

  • Méthode d’amortissement des unités de production

La méthode d’amortissement des unités de production consiste à amortir les actifs sur la base du nombre total d’heures utilisées ou du nombre total d’unités à produire en utilisant l’actif, sur sa durée de vie utile.

  • Méthode d’amortissement de la somme des chiffres de l’année

La méthode de la somme des chiffres de l’année est l’une des méthodes d’amortissement accéléré. Une dépense plus élevée est engagée les premières années et une dépense plus faible les dernières années de la vie utile de l’actif.

Dans la méthode de l’amortissement à la somme des chiffres de l’année, la durée de vie restante d’un actif est divisée par la somme des années et ensuite multipliée par la base d’amortissement pour déterminer la charge d’amortissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *