Les avantages apportés par l’onboarding RH

L’accueil de nouveaux salariés ou collaborateurs est une phase essentielle au sein d’une entreprise. Ainsi, le chef d’entreprise doit nécessairement trouver une méthode efficace pour réaliser une intégration plus efficace. L’onboarding est répond justement à cette attente.

Les principes et fonctionnement de l’onboarding

La mise en œuvre d’un processus d’onboarding est de plus en plus pratiquée par les entreprises. Il s’agit ici de la digitalisation d’une méthode d’engagement de salariés fraîchement recrutés. Contrairement aux formations traditionnelles, le processus d’onboarding permet un engagement assuré et de l’autonomie pour les collaborateurs, à partir des phases d’apprentissages e-learning. Les 4C ou la phase de conformité, de culture, de clarification et de connexion sont donc aujourd’hui digitalisés. Il faut comprendre que l’intégration des candidats se doit d’être réussie afin de pousser ces derniers à être à la fois opérationnels et productifs. L’établissement de l’onboarding RH le permet favorablement. La firme ne doit négliger aucun des 4C si elle souhaite que l’intégration sociologique et culturelle des embauchés soit garantie.

Bien que le processus en question soit connu sous l’appellation d’onboarding rh, il n’y a pas que le département RH qui doit être impliqué, mais toute l’équipe de collaborateurs. D’ailleurs, la participation de tous ceux qui sont en contact avec les nouveaux salariés contribue à la couverture des aspects personnels et techniques. D’autre part, la mise en œuvre du processus d’intégration digitalisé constitue une bonne alternative pour la fonction RH d’échapper aux tâches administratives répétitives. L’onboarding leur permet ainsi de se focaliser davantage sur l’engagement et la préparation des nouveaux salariés. À ce stade, ce processus d’intégration devrait représenter une préoccupation majeure pour tous les professionnels RH.

Comment réussir le processus d’intégration digital ?

Les professionnels RH peuvent se concentrer sur certaines actions basiques pour pouvoir mettre en pratique un bon onboarding. Ainsi, ils devront songer à planifier préalablement l’arrivée d’un nouveau collaborateur. La préparation à l’avance de toute la partie réglementaire est essentielle pour l’accélération du processus d’engagement. Il en va de même pour le nouvel arrivant. Celui-ci devra préparer à l’avance certaines choses comme les justificatifs de transport par exemple. En outre, l’entreprise doit faire en sorte à ce que le nouveau collaborateur ait une impression réduite de se confronter à une nouvelle organisation. Pour cela, elle peut préparer une check-list d’actions à réaliser. Cela peut s’agir d’un contact avec le logiciel de communication interne de l’organisation, un scanner de document, la participation à 2 ou 3 missions simples, etc. D’un autre côté, il ne faut pas négliger le décryptage des processus digitaux. Effectivement, la compréhension intégrale du fonctionnement de la firme est d’une grande importance pour favoriser l’intégration des candidats fraîchement embauchés. Hormis la connaissance des équipes, des départements et de leur fonctionnement, les logiciels utilisés, les outils informatiques et les dispositifs de communication interne sont aussi à considérer.

Globalement, la digitalisation du processus d’engagement de nouveaux collaborateurs favorise principalement la formalisation d’un processus cible. Grâce à l’onboarding RH, l’entreprise peut profiter d’un gain de temps appréciable pour les tâches administratives répétitives, et créer en même temps une expérience collaborateur plus poussée. Sans parler de l’optimisation accomplie des fonctionnalités contribuant à l’interaction de l’engagement du candidat recruté. Voir également ce dossier entreprise sur la domiciliation entreprise paris 8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *