Zoom sur les coûts de production

Dans la production de l’entreprise, l’expression « coûts de production » est utilisée pour traiter les situations les plus opérationnelles inhérentes à l’activité de production de l’entreprise.

Dans l’administration des entreprises, lorsque nous parlons de coûts de production, nous nous référons à un sens comptable, ou classe B) du compte de résultat qui comprend tous les coûts relatifs à l’année, encourus par l’entreprise pour effectuer sa propre activité caractéristique. Dans cet article, nous allons approfondir ce deuxième type.

Quels sont les coûts de production ?

Pour les matières premières, les accessoires, les consommables et les marchandises

Non seulement les coûts d’un certain montant, résultant par exemple des factures reçues des fournisseurs, mais aussi ceux d’un montant estimé non encore documenté, sont attribués à ce poste, ainsi qu’aux deux suivants (B7 et B8), pour lesquels des investigations spécifiques ont été menées.

Les frais indiqués comprennent les frais d’achat accessoires (transport, assurance, chargement et déchargement, etc.) s’ils sont inclus par le fournisseur dans le prix d’achat des matériaux et marchandises.

Les taxes à déduire du coût des marchandises sont celles récupérables telles que la TVA, tandis que les éventuelles taxes de fabrication ou TVA non récupérable sont intégrées dans le coût d’achat des marchandises.

Ce poste comprend également les frais d’achat de biens destinés aux cantines, jardins d’enfants ou clubs de loisirs pour le personnel (par exemple, les vêtements, les denrées alimentaires, les médicaments, les cadeaux).

Pour les prestations

Tous les coûts, certains ou estimés, découlant de l’acquisition de services sont imputés à ce poste. A titre d’exemple non exhaustif, sont indiqués les frais suivants :

  • Le transport (si non facturé sur la facture par les fournisseurs de matériaux et marchandises) ;
  • L’assurance (sauf si elle est facturée comme ci-dessus) ;
  • L’électricité, téléphone, eau, gaz et autres services publics ;
  • De voyager et séjourner
  • Les réparations et l’entretien effectués par des sociétés externes ;
  • Les travaux effectués par des tiers ;
  • Le conseil et audit technique, juridique, fiscal, administratif et commercial;
  • La publicité et promotion;
  • Les commissions et remboursement de frais aux agents et représentants ;
  • Les services de surveillance externe;
  • Les services de nettoyage extérieur;
  • La rémunération et remboursement de frais aux administrateurs, commissaires aux comptes et commissaires aux comptes.

Ce poste comprend également les frais de prestations de services relatifs au personnel, mais non comptabilisés au poste B9, tels que :

  • Les services de personnel externe et autres services de travail pour les cantines d’entreprise, les colonies, les jardins d’enfants, les clubs de loisirs, etc. ;
  • Les coûts des cantines gérées par des tiers sur la base de contrats d’approvisionnement ou d’administration ou d’autres formes de convention, nets des coûts imputés aux employés ;
  • Les frais de chèques-repas distribués aux salariés ;
  • Les coûts des cours de recyclage professionnel pour les employés.

Pour l’utilisation d’actifs de tiers

Ce poste comprend les honoraires, nets des régularisations telles que précisées ci-dessus, au titre de l’utilisation des actifs corporels et incorporels de tiers, tels que par exemple : les loyers de l’entreprise ; honoraires de location des biens immobiliers et charges annexes (charges de copropriété, quote-part de la taxe d’enregistrement à charge du preneur, etc.) ; redevances et redevances périodiques pour l’utilisation de brevets, marques, savoir-faire, logiciels, concessions, etc. ; les frais de location financière de propriétés, d’installations, de machines, de véhicules, etc.

Pour le personnel

Ce poste comprend tous les frais engagés au cours de l’année pour les salariés, y compris le coût du recours à l’intérim.

Les salaires et les fiches de paies

Les salaires et traitements sont enregistrés (y compris l’ensemble des éléments fixes et variables composant la rémunération légale et/ou contractuelle) y compris les parties courues et impayées relatives aux mois et congés supplémentaires accumulés et non prélevées brutes de prélèvements pour impôts et cotisations sociales à payer par le salarié.

Ce poste comprend également la rémunération des heures supplémentaires, les indemnités et tous les autres éléments constitutifs de la rémunération brute figurant sur la fiche de paie (par exemple, prime de risque, indemnité de remplacement de cantine, indemnité de déplacement, indemnité de non-préavis, primes d’entreprise).

Amortissements et les réductions de valeur

Ce poste comprend tous les amortissements et réductions de valeur des immobilisations corporelles et incorporelles et les réductions de valeur des créances comprises dans les actifs circulants et les liquidités.

A l’inverse, les dépréciations d’immobilisations financières, par exemple, les participations, titres à revenu fixe et créances financières et les dépréciations d’actifs financiers qui ne sont pas des immobilisations sont comptabilisées à la place sous la rubrique D19) dépréciations.

Le poste comprend les dépréciations des pertes de valeur permanentes des immobilisations corporelles et incorporelles. Ceux relatifs aux immobilisations financières qui sont incluses dans les corrections de valeur sont exclus. Consultez l’expert-comptable Saint-Gilles pour d’autres informations.

Une réponse sur “Zoom sur les coûts de production”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *